Cumul emploi-retraite : ce qu'il faut retenir


Le cumul emploi-retraite, ouvert à tout retraité, permet, sous conditions, de travailler en cumulant revenus professionnels et pensions de retraite (base et complémentaires).

Avant de reprendre une activité rémunérée dans le secteur public ou privé, que ce soit sous forme salariée ou non salariée (indépendant, profession libérale), vous devez au préalable :

avoir mis fin à l'ensemble de vos activités professionnelles,

avoir procédé à la liquidation de vos pensions de retraite.

Dès le mois qui suit la date de reprise de cette activité, vous devez prévenir votre caisse de retraite et lui transmettre des informations et pièces justificatives (nom et adresse de l'employeur auprès duquel vous exercez une activité, date de début de l'activité, montant et nature des revenus professionnels, régimes de sécurité sociale auxquels vous êtes affilié, bulletins de salaire, nom et adresse des autres organismes de retraite de base et complémentaires, qui vous versent une pension).

Selon la situation, le cumul des revenus peut être intégral ou partiel.

Cumul emploi-retraite avec cumul intégral des revenus

Vous pouvez cumuler intégralement vos pensions de retraite avec vos revenus professionnels provenant d'une nouvelle activité, si vous respectez les 3 conditions suivantes :

  1. vous avez au minimum atteint l'âge légal de départ à la retraite (entre 60 ans et 62 ans, selon votre date de naissance),
  2. vous remplissez les conditions (d'âge ou de durée d'assurance) ouvrant droit à pension de retraite à taux plein,
  3. et vous avez liquidé l'ensemble de vos retraites personnelles (de base et complémentaires) en France et à l’étranger.

Cumul emploi-retraite avec cumul partiel des revenus

Si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier du cumul emploi-retraite avec cumul intégral des revenus (cf. paragraphe précédent), vous pouvez tout de même bénéficier d'un cumul des revenus plafonné.

Dans ce cas, le montant cumulé de vos revenus professionnels et de vos pensions de retraite pris en compte pour déterminer le plafond est le plus élevé des 2 montants suivants :

  • soit 2 368,43 € par mois (160% du SMIC),
  • soit le dernier salaire d'activité perçu avant la liquidation des pensions, revalorisé.


Si vous dépassez ce plafond de revenus, le versement de la pension est suspendu, jusqu’à ce qu’une baisse des revenus d'activité permettent de ne plus dépasser ce plafond.


Si vous travaillez pour un nouvel employeur, vous pouvez reprendre une activité professionnelle dès la date d'effet de votre retraite. En revanche, si vous souhaitez reprendre une activité chez votre dernier employeur avant la retraite, vous devez attendre 6 mois après la date d'effet de la pension. Si vous ne respectez pas ce délai, le versement des pensions est suspendu jusqu'au terme de ce délai de 6 mois.


Attention, tous les revenus perçus dans le cadre du travail doivent être déclarés.


Âge légal et âge d'obtention de la retraite de base à taux plein

L’âge légal de départ à la retraite est fixé à :

  • 60 ans pour les salariés nés avant le 1er juillet 1951 ;
  • 60 ans et 4 mois pour les salariés nés au cours du 2nd semestre 1951 ;
  • 60 ans et 9 mois pour les salariés nés en 1952 ;
  • 61 ans et 2 mois pour les salariés nés en 1953 ;
  • 61 ans et 7 mois les salariés nés en 1954 ;
  • 62 ans pour les salariés nés à partir de 1955.


L’âge d’obtention de la retraite de base au taux plein sans condition de durée d’assurance correspond à l’âge légal majoré de 5 ans. En clair, pour les salariés nés avant le 1er juillet 1951, cet âge correspond à 65 ans. Pour les salariés nés à partir  de 1955, cet âge est porté à 67 ans.